top of page

J'ai testé le soin cosmic de Mélody Terre Happy


Ce soin fait partie des expériences les plus transformatrices que j'ai faite au cours de ces 4 dernières années !


C'était il y a 2 mois, maintenant & j'avais envie de vous partager le processus puissant qu'il s'est produit depuis.


MA RENCONTRE AVEC MELODY


Melody, je l'ai rencontré début février 2022, après ma fracture du genou gauche. (ceci va avoir son importance ;)).


Je vais alors voir mon acuponctrice, qui est éneregticienne aussi, qui me suis depuis mon burn out en 2018.

On vient de m'enlever mon attelle & l'orthopédiste me lache dans la nature sans plus d'indications. Mis à part une dizaine de rdv avec une Kine.


Il me dit juste de faire attention, de ne pas reprendre trop vite le yoga, d'y aller mollo, en somme...


Ok : j'ai peur. Je boite & je suis complètement désaxée à marcher sur ma jambe droite depuis... 7 semaines.


Mon acuponctrice - energeticienne va alors travailler toute la séance sur... ma jambe droite.


(vous avez bien lu, juste avant, que je m'étais cassée le genou gauche ?! ;) ).


Je suis surprise. Je sais juste que le côté gauche du corps est assimilé à notre féminin, aussi au lien à la mère. Et que le côté gauche & lié au masculin, au père & aux hommes de manière générale. Ahaha !! On tient un sujet de travail intéressant !


Ce n'est un secret (presque !), pour personne, que ce travail autour de l'homme, de l'amoureux, est un cheminement pour moi depuis quelques années. J'en parle ouvertement sur les réseaux & lors de mes retraites. Ceci dans un but de partage d'expérience, car je sais à quel point ce sujet de la rencontre, de la relation amoureuses est un sujet qui nous anime (presque) toutes ;) surtout à l'aube de la quarantaine, quand le sujet de l'amoureux est possiblement, intrinsèquement, lié, au sujet d'un bébé.


Aussi, je l'avais confié au micro d'Adrien Garcia d'entreprendre dans la mode et à ses...

100 000 auditeurs par mois : j'ai toujours autant aimé les hommes que les femmes.

Pour moi, l'amour est en lien avec un être humain, pas un genre.


Et, j'ai eu beau essayer de me mettre dans une case pour essayer d'être "conforme" (par moment, ça parait plus confortable d'être conforme... ah bah non, en fait !), je suis toujours arrivée au constat que j'aimais autant les hommes que les femmes.


J'ai, alors, du haut de mes 39 ans, partagé ma vie autant avec les un.e.s qu'avec les autres. Et été amoureuse, autant des un.e.s que des autres.


MAIS : quand mon horloge biologique s'est mise à hurler à l'intérieur de moi à l'aube de mes 35 ans, j'ai pris une décision entre moi & moi même. Aussi, parce que je venais de déménager dans le Sud , à Arles : "je tomberais amoureuse d'un garçon car 1/rencontrer une femme dans une aussi petite ville sera peine perdue 2/faire un enfant (que je pense vouloir) est plus facile avec un homme".


Ceci, étant, non pas des vérités... mais, des croyances bien bien limitantes que je me suis imposées à un moment précis, par... peurs !

Comme un pacte de sang avec moi même : " ma cocotte : si tu veux pas finir veille fille aigrie : hop, conditionnes toi & choisi un parcours de vie qui semble logique " (ahahaha, comme si on pouvait décider d'aller contre le flow de la vie & se choisir un destin "logique" ! )


C'est donc dans cet état d'esprit, toujours, que mon accident est survenu.

Déjà, pour me faire revoir mon rapport entre le "je" & le "nous".


Puis, pour m'emmener "gentiment" sur ce lien que j'entretiens avec le masculin de manière générale, le rapport au "père", à l'autorité & à l'Homme, in fine. Et sur lequel j'avançais péniblement, & lentement, bien trop occupée à... m'occuper des autres !


(Hello les centaines de live, de séances de coachings, de retraites, de programmes en ligne & de collaborations, que je mène, tambours battants depuis 3 ans).


On en revient donc à... ma jambe droite, dont mon accuponctrice-energeticienne s'occupe, pendant une heure.


Elle me fait un soin, & me parle très peu...sauf ...que je devrais rencontrer Melody.


Ni une ni deux, quand je sors de cette séance (sur mes 2 jambes, sans boiter, déjà !! Hourra !!!), j'appelle immédiatement Melody.

Vous savez, cet instant PRECIS où VOUS savez que vous devez contacter quelqu'un, faire quelque chose, aller quelque part.


Le fameux moment où vous vous sentez... "appelé.e.s" !


Je booke donc mon 1er rdv en thérapie intuitive avec Melody.


MON 1ER RENDEZ-VOUS AVEC MELODY


Quelques jours plus tard, je me retrouve, donc, dans l'atelier de soins de Melody dans une très jolie maison à côté d'Arles.


Melody est thérapeute & artiste. Elle est photographe & peintre, et mêle tous ses talents.


Mais, lors de ma 1ère séance, et des 4 suivantes, c'est la thérapie intuitive qu'elle va utiliser avec moi.


Elle a la capacité de communiquer en direct live avec notre âme / notre inconscient qui nous délivre des messages... puissants !


C'est ainsi que j'ai appris, compris & ressentis, que j'attendais, inconsciemment, un homme... dont j'étais follement amoureuse dans une de mes vie antérieur. Que je l'attendais toujours dans cette vie là, & que je me mettais, donc, inconsciemment, systématiquement en posture d'attente, dès la 1ère rencontre avec un homme. (et JAMAIS avec une femme, bizarrement !).


Concrètement, je pensais que chaque rencontre était avec l' homme de ma vie, même s'il ne se passait presque rien (oui, oui, j'inventais des scénarios !) & même si la relation ne me convenait pas du tout (oui, oui, je m'inventais que c'était presque parfait & que ça irait bien comme ça).


Après 3 séances, dont une où je me suis définitivement réconciliée avec le fait de cuisiner & ce qui me vaut aujourd'hui d'être la cheffe "officielle" des retraites à Paradis Doux (mes proches savent que je ne cuisinais pas depuis 38 ans ! C'est donc un quasi miracle de cuisiner pour moi, d'aimer le faire & que, visiblement, mes clientes & maintenant mes amies, apprécient ma cuisine), je suis arrivée à ... LA RENCONTRE !


ENTRE MON DERNIER RDV EN THERAPIE INTUITIVE & LE SOIN COSMIC


Ni une , ni deux, je n'avais plus peur d'être une femme amoureuse qui cuisine pour son amoureux (le blocage initial, c'était celui là : j'avais la croyance que je serais une femme au foyer, dévouée, et à la merci d'un homme, si je cuisinais... ahhhh les transmissions de nos lignées de femmes ! Les peurs & les croyances ! Elles ont la peau dure ! ), donc : je pouvais rencontrer un homme.


Ce qui se passa, presque immédiatement : une rencontre inattendue & fulgurante.


Pour la 1ère fois depuis longtemps, je n'étais pas en train de m'inventer une histoire, car ce que je vivais était réel & tangible. Je voyais cette personne régulièrement, souvent, intensément.


Sauf que j'avais, maintenant, volontairement oublié une donnée essentielle : à ce moment précis, je voulais un enfant (depuis 3 ans, pour rappel : l'horloge biologique qui hurle, tout ça, tout ça) et, cet homme ne pouvait plus en avoir, ni n'en voulait.


" Ahhhhh, mais c'est pas grave ! Ca va le faire ! Il changera d'avis avec moi tellement je suis géniale & tellement notre amour naissant lui donnera envie d'en faire un 3ème . Peu importe comment !"


(oui, il en avait déjà 2, de 2 mamans différentes. Mais c'est pas grave ! Soyons une grande famille !!).


Ignorant ma petite voix qui me dis : "c'est chouette, mais ça va pas durer" (non, en fait, elle dit : FUIT !!!), je me lance à corps perdu dans cette histoire.


Sauf que mon corps, justement, me rappelle à l'ordre (coucou, le meilleur conseiller de l'univers). Et mes émotions, plus précisément : je couve une profonde tristesse intérieure alors que tout semble aller pour le mieux.


Il me présente même ses enfants. On fait des week-ends avec eux. Je pars en vacances avec lui et... il me quitte, par téléphone, sans prévenir.


Patatra : "je vais avoir 39 ans, je n'ai pas d'amoureux, et la perspective d'avoir un enfant s'éloigne dangereusement."


"LE projet d'enfant s'éloigne dangereusement."


J'utilise, sciemment, ce terme, car en mon fort intérieur, j'étais en train de mener ce sujet comme un projet pro...


Le verdict fut quasi immédiat (même si j'ai voulu faire diversion, en me plongeant dans milles projets pros géniaux à ce moment là) : j'ai sombré dans une tristesse incommensurable.


Oui, le mot est faible. Je pensais que je refaisais une dépression. Je dormais 12 heures par jour, je me suis coupée du monde, de mes ami.e.s & de ma famille.

Je pensais, que ca y est, j'avais raté ma vie !


Alors, dit, comme ça, parce que c'est comme ça que je l'ai vécu sur le moment, ca semble grave, sauf que ça a duré... 1 mois. ;)


Que je suis hypersensible, donc que mes émotions peuvent être intenses et : C'EST OK !!!


Et que j'ai cherché des solutions pour sortir de cet état qui était PLUS QUE NECESSAIRE dans mon parcours :


J'avais littéralement enfoui cette réflexion, sincère & honnête avec moi même, autour de la maternité durant 38 ans. Je m'étais toujours dis "on verra plus tard", puis, "je n'en veux pas de toutes façons", jusqu'à : "ah mais attends, dans 5 ans, c'est la date limite , viiiiiiiiiiite, fais quelque chose !).


Aussi, quand j'ai décidé de m'en occuper (oui, bon quand mon genou a décidé que c'était le moment que je m'en occupe!), j'ai vécu le processus en accéléré.


Et, au bout de ce mois de tristesse abyssale, c'était enfin le moment de faire ce soin cosmic avec Melody : "pour révéler ma pleine puissance & ma déesse intérieure."


Et, ma déesse était un peu mal en point à ce moment là, il faut le dire. ;););)


Ce qui commençait à peser sur tous les pans de ma vie.


MON EXPERIENCE DU SOIN COSMIC AVEC MELODY


Ce jour là, Melody avait réuni 4 femmes, pour nous faire vivre cette expérience ensemble.

(Mais Mélody propose ce soin, en individuel, aussi !).


Une journée durant laquelle chacune se fait sublimer par une make up artiste & par Melody. Maquillage, coiffure, robes, kimonos, bijoux, couronnes...


( Vous avez déjà vu, une déesse, en jean & sweat, vous ? ;) )


Je peux vous dire, que cette étape fait déjà partie intégrante du processus de transformation.


Puis, Melody, nous invite, tour à tour en soin, en one to one avec elle.


Dans un décor préparé avec soin, des encens & de la sauge qui brulent, je suis assise face à elle, dans ma tenue de déesse.


C'est à ce moment là qu'elle ouvre mes annales akashiques pour que je puisse me connecter à une de mes vies antérieures.


Pas celle où je suis une femme sorcière brulée sur le bûcher. (parce qu'on a toutes eu des vies dites négatives, versus celles dites positives)


Non, celle où je suis dans ma pleine puissance. Dans mon plein potentiel, dans ma grandeur d'âme.


Elle me raconte alors ce qu'elle voit :


Sur scène, dans un village en Mésopotamie, je me retrouve au côté du roi & de la reine.

Je suis devant un large auditoire. Tout le village est là. Et je suis sur scène, comme dans un théâtre antique, pour partager la connaissance. Tout le monde m'écoute.


Je suis celle qui transmets.


Elle me raconte, je ressens & je vois à ce moment là, tout ce qu'elle me dit.


Et ça me propulse immédiatement dans le tout 1er rdv que j'avais fais avec une Chamane, près de chez moi, à Arles.


Elle m'avait dit : "je vois que tu cours depuis des vies & des vies avec le livre de la connaissance caché sous ton manteau. Et tu es arrivée, enfin, dans cette incarnation, où tu peux tout transmettre !"


Je reviens à moi, je me ressens comme cette déesse sur cette scène face au village entier.

Je suis elle. Oui, parce que c'est moi, aussi. Une partie de moi.


Melody me prends alors en photo.

Elle capture pleins d'images.


Et je crois que l'on voit quelque chose de différent dans mon regard.






Tout l'enjeu pour moi n'est pas tant la curiosité, de savoir quelle vie ont a pu vivre, à, un moment donné. Mais surtout :


Comme on peut chérir la sensation de confiance & de puissance juste, ressenti pendant le soin, et dont les photos attestent ?


Comment on peut chérir, et laisser infuser tous les pans de notre vie actuelle, de cette dimension de nous même ?


Ce soin m'a tout bonnement propulsé dans une dimension avec laquelle je devais m'acclimater.


Et la révélation ultime ne s'est pas faite en un éclair, car rien n'est véritablement magique dans la vie mais bel & bien un processus.


Je ne me suis donc pas réveillée le lendemain en...rencontrant l'homme idéal. Avec un bébé dans mon ventre.

(Puisque c'est avec ce sujet avec lequel je suis arrivée à cette séance).


Je me dois de vous décevoir, car il ne s'agit pas d'un happy end à l'américaine.


MAIS, il s'agit bien, en revanche, d'un processus beaucoup plus captivant que ça.


MON PROCESSUS APRES LE SOIN COSMIC


Je me réveille donc, plutôt chamboulée.

Nous sommes fin septembre & pour ainsi dire, mon état ne s'améliore pas.


Je ne sais trop que faire, j'avoue, de cette révélation soudaine de déesse mésopotamienne, prêtresse de la connaissance.


Je ne vois pas vraiment le lien avec le sujet initial pour lequel je suis venue.


Je repars donc bille en tête dans les méandres de mes questionnements sur la maternité, les hommes... l'homme, que dis-je ! (oui, j'en fais qu'à ma tête !!)


Ni une, ni deux, je décide alors de me pencher sur le sujet de la maternité solo.


"S'il n'y a pas d'amoureux, fais le toute seule cet enfant ! Il viendra après, l'amoureux ! "


Une réflexion somme toute "banale", comme 50% des femmes, françaises, célibataires, inscrites sur les listes d'attentes de rdv pour une PMA, fraîchement autorisée dans notre pays depuis septembre 2021 pour les femmes homosexuelles ou solo (j'apprends cette info étonnante & surprenante à ce moment là).


Mais, mon état émotionnel ne fait qu'empirer.


Je comprendrais plus tard, ENCORE UNE FOIS, que nos émotions sont un formidable INDICATEUR !