L'Ayurveda

Mis à jour : 28 mai 2019

Tout a commencé par un IRM il y a un an et demi, à l’aube de l’hiver, qui a décelé une lésion au foie.



Je savais que je ne prenais pas bien soin de moi. Je travaillais…beaucoup.

Je sortais…beaucoup.

J’oubliais de manger… beaucoup. Je ne faisais pas beaucoup de sport.

Et je buvais… un peu, beaucoup, passionnément. Vous savez, de cet alcool des terrasses parisiennes, de celui où l’on retrouve les ami.e.s au parc de la Villette, au Rosa bonheur le dimanche soir, sur le canal, celui des rendez-vous le midi et le soir dans LE nouveau restaurant à tester. J’adore rencontrer, j’adore partager, j’adore découvrir de nouveaux endroits.


Le foie, pour moi, c’était l’alcool.

Alors, déjà, j’ai commencé par arrêter de boire.

Sauf que le médecin me dit que cette lésion était sans doute causée par la prise de la pilule. Une cause fréquente, il rajouta. Merci docteur, je ne savais pas. Et la pilule, j’ai arrêté il y a 10 ans déjà….

J’ai alors commencé à me questionner sincèrement et pleinement sur ce que je donnais véritablement à mon corps.

Comment je le nourrissais de l’intérieur.

Comment je lui faisais du bien.

Je n’y faisais pas beaucoup attention en réalité.


Mon 2ème déclic a été les cercles de méditation de Moon Sisters Paris, emmené par mon amie Audrey qui a su, intuitivement, me prendre par la main pour me mettre sur le chemin.

De cercles de paroles, en méditation guidée, j’ai ressenti, j’ai vu, j’ai commencé à me (r)éveiller.

Puis, j’ai commencé à mettre dans ma vie le yoga.

Celui de Cole à l’hotel Parister.

Le yoga et la marche, des heures durant, le long du canal, de la place de république à Pantin, de Pantin à la place de la république.

Quelque chose s’est mis en marche.

Mais j’avais encore l’impression de tourner en rond.

Je n’arrivais pas bien à quitter Paris depuis Toronto pour mon dernier projet professionnel à l’étranger.

J’étais comme clouée sur place.


Mais après quelques mois, j’ai pris un billet pour Barcelone.

Je suis partie.

Je suis rentrée, sans plus pouvoir me re-poser chez moi. dans la vie telle que je l’avais construite jusque là.

J’ai pris une valise, comme portée par le besoin nécessaire & vital d’être ailleurs.


ARLES...ME VOILA !


J’ai passé trois mois sous le soleil, dans la nature, à manger différemment, dormir différemment, être en famille, et ainsi travailler différemment.

J’avais accepté un ultime projet avant l’été que je pouvais gérer à distance

Puis la rentrée. Ces fameux passages, échéances, tournant que l’on se met en tête. Ces schémas de quand on était petit où à la rentrée, tout doit être bien en place.

J’ai eu peur & je n’ai pas franchi le cap tout de suite, je me suis accrochée à mes vieux schémas. Je suis retournée à Paris « comme si de rien n’était ».

Mais quelques petits maux du corps me faisaient savoir que je n’étais pas à ma place. Mes insomnies, ma fatigue, mon regard & mon teint aussi.

Début décembre, je franchi le pas.

Je m’installe définitivement ici.


Je décide, entourée de personnes précieuses, de changer littéralement de mode de vie.

Je n’étais vraiment pas très en forme & j’avais perdu le gout & le sens de ma vie, pour ainsi dire.

Je me tourne vers une spécialiste de la médecine chinoise pour m’aider dans ce tournant.

Puis, deux fois par semaine, le matin, et notamment le lundi à 9 heures au lieu de me mettre frénétiquement devant instagram & mon ordinateur, je commence alors à marcher 10 km en pleine nature dans les Alpilles avec un groupe fabuleux de marche nordique.

Les autres jours, je pratique le yoga, yin ou vinyasa.

Je mange 4 fois par jours, à heures régulières, des produits locaux et de saison.

Je ne mange plus de viande.

Je ne vais plus au restaurant.

Je bois du thé vert & des tisanes toute la journée.

Je me couche tôt, je ne regarde pas la TV, je lis, j’entame une routine matinale avec le cahier du défi des 100 jours de Lilou.

J’écris tous les soirs les leçons que j’ai apprise chaque jour, chaque succès que j’ai pu accomplir & j’écris mes gratitudes.


L'HORIZON COMMENCE A S'ECLAIRCIR


Puis, comme une belle synchronicité, une de mes amie de la marche nordique me propose de partir en Inde… 15 jours plus tard.

Et je découvre … l’ayurveda.

Cette médecine et philosophie de vie ancestrale qui met au coeur de sa science 3 piliers fondamentaux que sont l’alimentation, le mode de vie & l’environnement.

Cette médecine qui nous distingue, chacun.e, par les éléments qui noius constituent : l’éther, l’air, le feu, la terre & l’eau.

Cette médecine qui fait écho au Feng Shui auquel je m’étais interressée au creux de l’hiver sur l’importance de la lumière & de la disposition des meubles, objets, couleurs, dans son intérieur.

Cette médecine et philosophie qui donne enfin du sens & des réponses à ce que je sentais depuis un an et demi au plus profond de moi.


L'AYURVEDA QUI ME PERMET DESORMAIS DE DORMIR, VIVRE, MANGER, TRAVAILLER AUTREMENT.


De retrouver mon énergie naturelle.

Mon flow de créativité.

Une connexion à moi, aux autres, au monde, à la nature, différente, apaisante, entière et sincère.

L’ayurveda qui m’a permis de commencer à me transformer de l’intérieur & donner vie à l’exterieur à la vraie version de moi.


De donner naissance à Arles de vivre, le journal que vous découvrez ici. Des posts guidés sur toutes ces découvertes transformatrices, livrées sans filtre et avec le coeur ouvert.

Les retraites individuelles business & holistiques que j’organise ici, pour vous accompagner, vous faire ressentir, découvrir., transmuter. Les rendez-vous connectés pour co-créer ensemble votre projet.


Et cette belle aventure que je suis en train de terminer de préparer avec Julia Mitton, ma professeur de yoga et co-créatrice du restaurant Le chardon à Arles, que l’on a baptisé Arles Retreat.


A I R comme un aller retour vers soi, comme une respiration profonde pour se reconnecter à l’intérieur de soi et donc à l’univers.

Un projet que l’on développe pour partager des outils, des rencontres, des expériences. Un projet pour se connecter tous ensemble pour s’accompagner et se sentir guidés.

La semaine prochaine, on pourra vous en dire plus.

Mais, je vous inviterai à réserver votre week-end du 15 et 16 juin, déjà.


Et si vous voulez en découvrir davantage sur l’ayurveda, je ne saurai que vous recommander de lire « l’ayurveda pour tous » de Stephanie Marie, aux éditions Albin Michel qui est le livre que je lis en ce moment.


Passez une belle journée & je vous dis à très vite.


Ici, ou la bàs.


Stephanie






1 commentaire

© 2019 Site créé par Ma Demoiselle Pierre -ADV Production