La maison Ma Demoiselle Pierre

Mis à jour : 29 janv. 2019

En plein coeur du centre historique, une maison pensée comme une cure naturelle.


Intuitivement, je savais que la « maison », son espace de vie, influençait sur son état.

D’être, de bien être !

Et, ce que j’ai découvert en m’installant en Arles cet automne, en choisissant, certes, un sublime appartement de 100m2 avec 2 cours intérieures, des pierres, poutres, cheminée…sublimes. C’est que la lumière (qui est inexistante…ahala) et le placement des meubles (je n’ai presque rien gardé de ma vie « d’avant ») a une incidence immédiate sur mon état ou mes idées.

J’ai eu l’intuition que ce nouvel endroit, en attendant que la maison Ma Demoiselle Pierre soit prête, n’était pas aussi agréable que ce que je pensais.

Mais, pour en avoir le coeur net, j’ai entamé de vraies recherches sur le bien être chez soi.


DE L'IMPORTANCE DE LA LUMIERE, DES COULEURS, DE L'EMPLACEMENT DES MEUBLES


Des pièces de la maison, des objets… J’ai alors commencé à me former au Feng Shui. Car dans le projet de la maison, « tout » est à faire.

(Le chantier démarrera au printemps). Et je tiens à ce que ce projet de rénovation et d’architecture intérieure soit beau mais aussi ressourçant. Que, rien que d’habiter dans cette maison, soit énergisant.

Je découvre donc que l’on peut influer, avec technique, sur le bien être chez soi.

Comme, par exemple, ne pas disposer son lit en face d’une porte, sous une fenêtre. Qu’une salle de bain ouverte sur la chambre n’est pas très appropriée ou que la tête de lit placée contre le mur de la salle de bain non plus. A moins de contrebalancer les énergies pas idéales, dues à cette situation, par une tête de lit en bois.



LES ESCALIERS SONT, EGALEMENT, UN SUJET DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE


Pour l’heure, sur les 5 étages, 4 sortes d’escaliers sont en place. Escaliers en pierres, droits mais aussi, en colimaçon, en carrelage, et une échelle de meunier.

De la cave au roof top, nous essayons de trouver avec Mue Architecture, qui m'accompagne dans cette aventure, la meilleure circulation possible, la plus fluide, la plus intuitive pour déambuler dans la maison.

Les mesures et contraintes techniques se mêlent à la science Feng Shui car les escaliers font, par essence, circuler le « chi », l’énergie vitale, assez vite.

Si les escaliers sont face une porte d’entrée, hop, l’énergie monte, file et n’imprègne pas les pièces de vie.

S’ils sont encombrés ou exigus. L’énergie stagne.

L’équilibre peut être rétablis avec une plante placée au pied de l’escalier et une source lumineuse (la lumière naturelle étant encore mieux ) sur le haut.

On est alors en train de réfléchir à conserver (de toutes façons, c’est incontournable, comme je suis dans le centre historique ) les escaliers en pierre de la cave au rez-de-chaussé et du rez-de-chaussée à la chambre .

Puis, de créer un beau colimaçon de la chambre en passant par le salon pour aller au roof top.

Visuellement, un escalier sans contremarche ni rampe, serait plus léger. Mais le Feng Shui n’est pas friand des lames d’escaliers.

Le truc, est ensuite, de faire tourner l’escalier en colimaçon dans le bon sens pour desservir chaque pièce, où l’escalier arrive, au bon endroit !

Et de trouver la bonne hauteur de marches. J’apprends qu’elles peuvent faire entre 17cm et 22cm.

Je vois ces escaliers comme le squelette de la maison pour que la vie puisse s’installer ensuite dans chaque pièce et chaque étage de façon sereine !


Photo Pinterest de la « Latham House », design by Inigo Torrens, located in Mobasa, Kenya







POUR ETRE TENU.E.S AU COURANT DES PROCHAINS EVENEMENTS & RETRAITES :
 
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • Pinterest

© 2019 Site créé par Ma Demoiselle Pierre -ADV Production