top of page

Saute & le filet apparaitra : mon 1er podcast vient de sortir !

Dernière mise à jour : 20 févr. 2023





Joie de vous retrouver pour un nouvel article qui existe, maintenant, en format audio !! Publié façon podcast sur YouTube (mon 1er podcast, ca y est !!!!), il vous permet de partager plus facilement son contenu, s'il a vous a plu ! Et de m'entendre rire aux éclats pour vous embarquer dans cette histoire !


Je vous invite à l'écouter ! Mais aussi commenter sous la vidéo, liker / mettre un pouce, partager et vous abonner à ma chaine pour me dire si ça vous a plu & si je recommence bientôt ?


Merci pour votre écoute.


A très vite


Stéphanie


*****************************************************************


La 1ère fois que j'ai sauté, en conscience, avant que le filet ne soit là, c'était... 15 jours avant mon départ en Inde en janvier 2019. Il y a donc 4 ans. Ma ma mia !! Et quel enseignement !


CETTE PROPOSITION FUT L'UN DES PLUS BEAU CADEAU QU'ELLE M'AIT FAIT !


J'avais atterri dans le Sud de la France, chez mon père, quelques semaines plus tôt, épuisée moralement & physiquement d'un trop plein de ... tout.


L'histoire de mon burn out, vous la connaissez. Inutile de revenir dessus.


J'avais donc débarqué à Saint Remy de Provence, en ayant tout arrêté : le boulot, ma vie à Paris, ma vie sociale, amicale et amoureuse.

Au programme : juste réapprendre à dormir, manger & respirer !


Ma belle mère me propose de m'embarquer, alors... à ses sessions de marche nordique, au coeur du club qu'elle a rejoint quelques années plus tôt. (plutôt que je reste dans mon lit ou sur le canapé de la maison familiale à déprimer).


Ca lui faisait un tel bien, physiquement & moralement, qu'elle pense que ça pourra en être de même, pour moi. Et, elle était loin d'imaginer à quel point, cette proposition fut l'un des plus beau cadeau qu'elle m'ait fait !


Je décide donc d'essayer. Je n'avais pas grand chose à perdre, de toutes façons.


J'entendais, toutefois, en mon fort intérieur, rire...tous les ami.e.s que j'avais laissé à Paris qui me connaissant comme une fille pas du tout sportive, ni une fille très.... "outdoor". ;)


Il faut dire que je troquais, à cet instant précis, mes habituelles journées café-clopes-derrière mon ordi, pour mener tous mes projets depuis mon loft industriel à Pantin, par... une randonnée de 10 kilomètres dans les Alpilles, baskets aux pieds, doudoune & sac à dos vissé sur les épaules". Et ce, dès le lundi matin, 9 heures. Totalement déconnectée !


Note pour plus tard (et à se rappeler à J-A-M-A-I-S !) : sortir de sa zone de confort & prendre soin de soi, EST : un cadeau extraordinaire à se faire !


Car, au delà de la remise en santé que ces randonnées réalisées 2 fois par semaine m'ont permises, elles m'ont mises : sur LE BON CHEMIN !


"VOUDRAIS-TU VENIR AVEC MOI ?"


Nous sommes alors fin janvier 2019, à peine 1 mois & demi plus tard après avoir débarqué de "la capitale". ;)

Je retrouve, comme depuis 6 lundis, le groupe de femmes du Club, dont une fameuse Carole, fait partie.


Carole, je vous en ai souvent parlé à l'époque sur Instagram : c'est elle qui a crée les 2 maisons d'hôtes, sublimes, à Arles & Saint Etienne du Grès, baptisées "7 en Arles" & "La Roussatino".

Je vous recommande, d'ailleurs, souvent, ces adresses quand vous me demandez où loger quand vous venez en week-end, ou en vacances, par ici.


Carole, en ce fameux lundi matin de fin janvier 2019, annonce une triste nouvelle au groupe. Ainsi que sa décision de repartir en Inde, très vite, & ce, quelques semaines pour vivre au mieux l'épreuve qu'elle traverse.


Au delà de la compassion & l'écoute dont on a toutes fait preuve (je l'espère !), je ne sais absolument pas quelle tête j'ai fais à ce moment là.

Ni, ce que j'ai envoyé comme message subliminal.


Mais, toujours est-il que Carole me regarde & me dis alors : "voudrais-tu venir avec moi ?"


En mon fort intérieur, ca donne : "hein, quoi ?"

"C'est à moi qu'elle parle ?"

"Elle me dit ça par gentillesse ?"

"Non, mais elle veut être toute seule pour traverser ça !"

"Non mais c'est dans 15 jours ?"


Et puis, nous partons marcher nos 10 kilomètres habituels.


Je rentre chez mon père. La proposition tourne en boucle dans ma tête : "Carole était elle vraiment sérieuse ?".


"Pose lui tout simplement la question !" me réponds ma belle mère.


Ahahah, oui, vu comme ça, c'est sur que c'est le plus simple.


"Allo, Carole ? Tu étais bien sérieuse en me proposant de partir avec toi, dans 15 jours ?"


"Oui, Stéphanie. Si tu en as envie. Viens !

J'ai réservé 10 jours pour un stage de yoga & d'ayurveda dans le Kerala. Puis, j'avais prévu de passer quelques jours à l'Ashram d'Amma, puis de terminer mon séjour, sur une ile, dans un éco lodge ".


"TU ES FOLLE. NON, MAIS, TU ES JUSTE FOLLE!"


Autant vous dire que TOUS les mots prononcés par Carole sont... comme un appel plus que géant ! Tout mon corps, mon esprit & mon coeur sont en joie. Ni plus, ni moins."


Sauf, que ma conscience rationnelle me rappelle à l'ordre presque... IMMEDIATEMENT !


Voilà ce qu'elle me sussurait à l'oreille, en substance :


"C'est génial, ma cocotte, de te faire envie avec un tel voyage. Sauf que tu vois bien que les billets d'avion à 15 jours du départ sont... HORS DE PRIX. Non, mais 1500€, là comme ça. Tu les as ?


Plus le prix du stage, de l'eco lodge... Bref, tout compris : tu as 4000€ à dépenser toi pour 15 jours à l'autre bout du monde ?

Je te rappelle que tu as arrêté de bosser. Tu ne sais absolument pas, avec ton état, quand tu pourras retravailler. Il te reste seulement 6 mois d'économies, le temps de te remettre sur pieds. Et encore : qu'est ce que tu vas faire, ICI ?


Si tu dépenses 4000€ maintenant, en rentrant, c'est plus que 4 mois de trésorerie qu'il te restera pour payer tout ce que tu dois.*


Tu es folle. Non mais tu es juste folle !"


Voilà un sublime exemple de mon intuition qui s'est manifestée directement par un IMMENSE OUI, intérieur, lumineux & évident !

Et de mon mental qui s'est rapidement invité pour me raconter un scénario bien ficelé, fait de doutes, de peurs & de limitations !


Et, c'est exactement à ce moment là, que je décida de... SAUTER !


* pour celles qui se demanderaient, & parce que ça à son importance si vous vous dites que certaines choses ne sont pas possibles : oui, j'habitais chez mon père, mais j'avais pris un appartement à Arles en location juste avant de débarquer chez lui, pour habiter en attendant que les travaux de ma maison soient terminés. La dite maison payée tous les mois à la banque pour rembourser mon prêt. Je payais donc 2 lieux, mais n'en habitait aucun ! (à ce moment là, j'étais seulement incapable de vivre seule)


JE VAIS VOUS RACONTER CE QUE CA A LITTERALEMENT CHANGE POUR MOI


Je l'ai souvent raconté à qui voulait bien l'entendre, quand le sujet de l'énergie liée à l'argent venait sur la table, que ce jour là, je tombais "par hasard" sur la fameuse vidéo de Lulumineuse dédiée à l'Abondance : vidéo que je ne retrouve, d'ailleurs pas sur sa chaine YouTube, mais que j'ai envoyé à des dizaines & des dizaines de personnes. Alors, si vous en faites partie , n'hésitez pas à me l'envoyer que je puisse la re-faire tourner !


Néanmoins, en attendant, je vais vous raconter ce que j'en ai retenu & ce que ça LITTERALEMENT changé pour moi. Ce jour là & pour toujours !


Tout commence, dans mes souvenirs, avec cette question que Lulumineuse invite à se poser :


"Est ce que tu te poses, toi, la question, de comment vas tu bien faire, au bon dieu, pour payer ta facture de téléphone ce mois ci ?"


Ahahaha, je souris intérieurement, à ce moment là. Car : NON, évidement, je ne me pose pas la question. C'est un prélèvement automatique (comme pour beaucoup !), et je ne me demande, pour ainsi dire, JAMAIS, comment je vais réussir à payer mes 60€ de forfait.


Et Lulu enchaine alors avec cette 2ème question :


"Est-ce que tu es heureuse, malheureuse ou indifférente quand tu la payes cette facture ?"


Hummmm, laisses moi réfléchir un court instant... JE M'EN FOUS !!! ahahah

Puisque je n'y prête pas attention.

Je sais que j'arriverais à la payer, inconsciemment, quoi qu'il arrive.


Ok : arrive, alors, la 3ème question :


"Maintenant, comment te sens tu, quand tu dois payer ta facture d'électricité ou tes impôts, par exemple ? Es-tu heureuse, malheureuse, voir, dégoutée, ou simplement indifférente ?"


Ahahah, ma chère Lulu, je vois où tu veux en venir : je déteste payer ce type de factures. Plus que ça : j'en ai peur. Comme une sorte de phobie administative.


J'attends, même, systématiquement, toujours le dernier moment, surtout pour les impôts (que je n'avais pas mis en prélèvement automatique, à l'époque), pour faire partir mon virement.

Et il n'est même pas rare que je paye une majoration, alors que l'avis d'imposition trône sur ma table basse depuis des semaines. Et que le rappel du paiement est sur ma to do list, presque chaque jour.


En d'autres termes :" non, je ne suis pas indifférente au paiement de cette facture."

"Non je suis pas heureuse de "laisser" des milliers d'euros à l'administration française."

"Oui, je suis dégoutée de devoir dépenser une partie de mon argent durement gagné de cette façon."


"Et pourtant !" rajouta-t-elle.


C'EST CE FAMEUX "ET POURTANT", QUI FIT TOUT A COUP, TOUT BASCULER !


"Et pourtant, les quelques milliers d'euros que vous donnez aux impôts, chaque mois où tous les ans, nous permettent d'avoir accès à un système de santé hors pair, en France." donne comme exemple, Lulu, dans mes souvenirs.


Et, je me souviens m'être dit : "Quand on sait, qu'aux États Unis, il n'est pas rare de s'endetter jusqu'au cou, jusqu'a perdre sa maison, quand on rencontre un souci de santé & qu'on doit se faire opérer...."


Puis, Lulu, continue :

"Vos impôts permettent aux pompiers, d'intervenir, si votre maison prends feu !

Aux policiers de vous venir en aide, si vous rencontrez un problème !

Aux routes d'être entretenues, pour vous permettre de voyager plus simplement qu'il y a 1 siècle.

Ce n'est, quelque part, pas si cher payé ! Alors pourquoi, être dégouté si ce n'est être reconnaissant.e ?"


Waaaaaa. "RECONNAISSANTE, MOI ?" J'en étais loin !!

Je ne l'avais, même, jamais envisagé comme ça.


Toujours est-il que je venais de prendre conscience de quelque chose d'important !

De cette fameuse énergie liée à l'argent que l'on dépensait & donc que l'on faisait circuler (comme une énergie). Et que visiblement, si on lui associait une énergie neutre, elle circulait plus facilement & ne restait pas bloquée.

O-K.


Maintenant, restait à savoir, comment j'allais bien pouvoir l'appliquer dans la réalité.

C'est à dire : comment je pouvais appliquer ce principe pour partir dans 2 semaines en Inde. (oui, j'étais prête à tout & essayer surtout !!)


Je me dis alors, ceci : "Et si je payais ce fameux billet d'avion, ce stage de yoga & ce séjour dans l'eco lodge, avec l'indifférence la plus totale. Bon plutôt, avec la reconnaissance ultime d'une proposition absolument magique ?!"


Ahahah, ca m'arrangeait bien de me dire ça, vu que je mourrais d'envie de partir. De tout planter. De me dire "on verra bien demain". Et de repousser à plus tard mes problématiques du moment à savoir : "je n'ai plus de travail. Je suis en incapacité de travailler de toutes façons. J'ai un appart & une maison à payer. Et accessoirement des travaux à financer."


Et, alors : vous savez ce que j'ai fais ?!!!


J'ai... payé ce fameux billet d'avion à 1500€, ce stage de yoga & ce séjour dans l'eco lodge, avec l'indifférence la plus totale. Bon plutôt, avec la reconnaissance ultime d'une proposition absolument magique qui allait... TOUT changer dans ma vie !"


A ce moment précis, je ne savais pas encore à quel point.

Et, pourtant ! ;)


************************************************

(pour info, pour celles que ça intéresserait : l'ashram d'Amma n'a pas de système de réservations;););) Il est ouvert à tout.e.s, chaque jour, pour environ 3€, moyennant, en plus, une participation au bon fonctionnement de l'Ashram : aide en cuisine, ménage...


Avec ses 3000 chambres, façon cellules, il y a de la place, normalement, toute l'année (si vous n'avez pas peur de partager votre cellule, votre intimité & votre salle de bain, avec 4 à 6 "étrangers")

On peut y rester tant que l'on veut, dormir & manger.)


***************************************************


Le 16 février 2019, je me lève donc à 4 heures du matin, pour rejoindre avec Carole, accompagnée par son mari, l'aéroport de Marseille. Direction Dubaî, où nous prendrons un autre vol pour l'Inde. Arrivée prévue le lendemain à 5/6 heures du matin sur place.


Epuisée, mais heureuse, je me déleste de ma doudoune & de mon jean, pour un tee shirt & un legging de yoga.

Le stage commence, déjà.

Ma 1ère consultation avec un médecin ayurvedique, suivra.


"AYURVE-QUOI ?"


Ahahaha, ca aussi, je l'ai répété un nombre incalculable de fois. Avant de partir en Inde, je n'avais JAMAIS entendu parlé de cette médecine ancestrale indienne. Plus qu'une médecine, une philosophie de vie Holistique, qui prends en compte TOUT notre éco-système.


Notre alimentation, notre mode de vie, notre lieu de vie, notre activité physique, notre environnement social, notre job...


Et mon bilan ayurvédique, à ce moment là, était plutôt... CATA !


Rapport aux café-clopes derrière mon ordinateur dans mon loft à Pantin.

Et mes soirées verres de vin blanc-clopes (again), pour décompresser, presque, chaque soir.


Se rajoutait à ça :

  • beaucoup de stress, car j'avais la fâcheuse tendance à accepter beaucoup trop de projets à la fois : "Mais ils sont tous géniaux !!!"

  • Beaucoup de fatigue : car qui dit trop de projets, dit peu de temps pour se ressourcer & dormir "(JAMAIS, en fait : "les vacances & les week-ends, à quoi ça sert ?" était mon mantra !)

  • Jamais de sport (ben quoi, danser au Rex ou à la Java jusqu'à 4 heures du matin, c'est pas du sport, ça, peut être ?!)


Toujours est-il que mon bilan était certes, plutôt, catastrophique.

Mais que la bonne nouvelle, était que la marge de manœuvre pour l'améliorer était... considérable (ahahah, tu m'étonnes !!), pour revenir à un état de santé équilibré.


VENIR à un état de santé, tout court, serait peut être plutôt le terme, non ?


Je ne sais même pas si mon état de santé a été bon, à un moment donné, depuis mon adolescence, en réalité.

Rapport, au fait, que j'ai presque comme arrêté de mangé à l'âge de 14/15 ans.

Perdue 12 kilos, alors que je n'en faisais que 53.


Je me nourrissais de légumes, de fruits, d'un peu de riz, de pâtes fraiches & de biscuits secs.

Le tout pour moins de 17 points. (le fameux programme Weight Watcher). Jusqu'à jouer à n'en manger que 4 à 5 par jour. (Comment détourner un régime ... "Tu es folle. Non mais tu es juste folle". Et malade, en réalité ;) )


Ce jour là, en Inde, dans le cabinet de ce médecin, je découvre donc qu'il y a un moyen de comprendre comment être en santé.

Pour mon cerveau analytique, de compartimenter ma vie en segments & de m'interroger sur le score de chacun entre 0 & 10, était juste PARFAIT !


Alimentation : 5 /10


C'était mieux depuis que j'étais chez mon père. (j'aurais pu mettre 2, juste avant).

Mais le médecin m'apprends que je suis profil Vata & que les crudités, ce n'est pas idéal pour moi. Voir pas recommandé.


Le pain & le fromage, idem, rapport à mon intestin totalement inflammé par ces fameux café-clopes-vin blanc-stress-fatigue.


Mode vie : 8 / 10 depuis 1 mois & demi ahaha


Sinon, on va dire : 3 ?


6 heures de sommeil, trop de travail, pas de sport, beaucoup (trop) d'ordinateur, trop de fêtes ect...


Lieu de vie : 6 / 10


Mon loft à Pantin était absolument génial, grand & lumineux.

Mais ma porte fenêtre principale donnait sur un mur.

Et l'environnement sonore était bruyant. Rapport au fait que le loft se situait au milieu d'ateliers de ferronnerie & de charpentes.


L'appartement que j'avais choisi à Arles, pour m'installer en attendant que la maison soit prête, était au rdc, avec ces 2 cours intérieures, mais... qui donnaient sur... des murs. Et l'immeuble était si haut que je ne pouvais pas voir le ciel.


Bref, je m'arrête, là, vous avez compris l'idée.


Je me rends compte, assez vite, que beaucoup de choix que j'avais fait pour ma vie, n'étaient pas idéaux pour ma santé, mon état d'être & mon équilibre.


Aujourd'hui, je sais que l'on fait des choix à un moment donné, en fonction de notre état d'être, de notre énergie, de notre vibration, qui renvoient un certain champ électromagnétique dans l'espace autour de nous.


Et que nous magnétisons, donc, certains lieux, certaines personnes, certaines situations...


EUREKA : la solution résidait dans le fait de prendre soin de mon état de santé & mental et TOUT S'ARRANGERAIT !!!


Nous devions être au jour 3 du stage de yoga & de la cure ayurvédique. J'avais TOUT COMPRIS ! ahahaha


Bien sûr, mademoiselle Allerme. Tu as bien compris le concept ! Maintenant, à toi de jouer pour le vivre et l'incarner.


UN DECOLLAGE IMMEDIAT DANS L'UNIVERS DU BIEN-ETRE & DU YOGA


Vous suivez, depuis, sans doute, toute mon évolution grâce à Instagram & tout ce que je vous partage.


La naissance d'ADV, en mai, de cette même année.

La 1ère retraite de Yoga & Ayurveda, en juin, que l'on avait appelé, "Arles Retreat", avec mon associée de l'époque, Julia Mitton (la fondatrice du studio de yoga "Arles Yoga", à l'époque, & du restaurant "Le Chardon Arles").

Le 1èr collectif de femmes entrepreneneures du Pays d'Arles, co créée en juin, aussi. Avec plus de 200 inscrites dès le 1er évènement. Et une sublime double page dans le GRAZIA spécial Arles qui parlait de tous mes nouveaux projets.

Les 1ères Business Retreat en septembre pour travailler sur ses énergies autant que sa stratégie.

Puis les consultations en numérologie & Ayurveda pour faire découvrir à toutes celles qui m'en ferait la demande, leur mission de vie & leur profil ayurvédique, pour initier un changement en conscience dans leur vie. (comme ça avait été le cas pour moi)


Il y a eu aussi :

Ma 1ère conférence sur "faire de ses rêves, sa réalité" (car tout ce qui se déroulait depuis l'Inde, je l'avais ECRIT !!! Noir sur blanc, sur du papier !)

Ma 1ere séance publique de Yoga Nidra, après m'être formée, parce que c'est le seul yoga où tu n'as rien faire !;) (si si, je vous jure !),


L'année 2019 se termina alors par l'enregistrement de mon tout 1er podcast sur mon parcours, mon changement de vie, & sur le sujet "entreprendre sans se compromettre soi" au micro du génialissime Adrien Garcia d'entreprendre dans la mode & ses 100 000 écoutes mensuelles.


Un décollage immédiat dans l'univers du yoga & du bien-être, en parallèle du fait que je pratiquais 2 heures de yoga vinyasa par jour.

Parcourais 15 à 20 kilomètres par semaine dans les Alpilles.

Dégustais 3 repas par jour d'aliments sains, vivants, locaux, cuisinés par mes soins.

Partageais des moments joyeux & privilégiés avec ma famille.

Découvrais une connexion à la nature ressourçante & apaisante (j'ai passé l'année 2019 littéralement DEHORS !). Et le pouvoir des rencontres nourrissantes & enrichissantes lors de mes nombreux stages & formations que j'ai fais cette année là.


Pour la petite histoire, durant cette année 2019, j'ai littéralement presque tout dépensé mes économies & ces fameux 6 mois, puis 4, pour TOUT payer. Les voyages, les retraites & les formations. Et... mes loyers ! (même si les projets que j'avais lancé commençaient à rapporter un peu !)


Autant vous dire, que les travaux de ma maison étaient en suspends. J'étais bien trop occupée à investir sur moi, mon energie, ma santé, plutôt que dans de l'électricité ou du parquet.


Mon dressing était presque totalement vide : je répétais souvent qu'il pouvait rentrer dans une valise cabine. Chaussures, y compris.

Ma salle de bain, n'en parlons pas : j'avais une huile végétale genre Amande Douce. Et une brosse à dent.


J'avais "peu", mais j'avais trouvé... ma voie !

Retrouvé le Chemin de la santé.

Du bonheur.

Et j'étais en train de me créer un nouveau job sur mesure : business coach Holistique & professeur de yoga.


Moralité de cette histoire, pour revenir au titre de cet article qui j'espère vous aura plu & inspiré (qui sait !) : "Sautez & le filet apparaitra !"


N'hésitez pas à me partager vos ressentis & vos réactions en commentaires, ici, ou sur Instagram.


Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.


Je vous embrasse.


Stéphanie
























0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page